Le domaine de Trianon : Versailles sans le bling bling

Château de Versailles

Le Château de Versailles est l’une des pépites du patrimoine culturel français : plus de 10 millions de visiteurs s’y rendent tous les ans. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO avec ses 830 hectares, ses 43 kms d’allées, ses 350 000 arbres plantés, ses 63 000 m2 (rien que pour le château), ses 2 300 pièces, ses 352 cheminées etc. Bref, c’est un truc assez grandiose qui mérite plusieurs visites dans une vie. C’est un endroit que j’ai souvent arpenté dans mon enfance. Mais le lieu qui me renvoie direct dans ma poussette reste le domaine de Trianon : Versailles sans le bling bling.

Domaine du Trianon

 

Je vous conseille vivement d’aller y faire un tour, pour la beauté des lieux, pour son intimité et surtout le peu de monde contrairement à l’afflux du château.

Le Petit et le Grand :

Le domaine de Trianon comporte le grand Trianon élevé par Jules Hardouin-Mansart en 1687 sur l’emplacement du Trianon de Porcelaine crée par louis XIV pour s’éloigner du faste de la cour et surtout vivre tranquillou bilou ses amours avec Madame de Montespan (petit coquinou). C’est un palais de marbre rose et de porphyre charmant entouré d’un jardin à la française assez dingue. Ordonné et géométrique, le jardin est rempli de fleurs de toutes sortes, c’est un vrai spectacle qui s’offre à vous.

Domaine du Trianon

Même le général Charles De Gaulle y résida en 1963 pour se faire un pure kiffe et recevoir les hôtes de la République (bah tiens…).

Le petit Trianon fût construit en 1762 par Ange-Jacques Gabriel pour le compte de Louis XV et sa favorite la marquise de Pompadour (encore une histoire de Q. Tranquille mimile les rois de France). Bon la marquise mourut avant de profiter du petit palais, mais Madame Du Barry la remplaça au pied levé. À la mort de Louis XV, le nouveau roi offre à Marie-Antoinette le petit Trianon avec cette phrase d’accroche « Vous aimez les fleurs, Madame, j’ai un bouquet à vous offrir. C’est le Petit Trianon .» Beau gosse Louis XVI !

Domaine du Trianon

 

Marie Antoinette se prend d’amour pour ce petit Trianon et va investir le lieu à sa manière, en créant un temple de l’Amour, une grotte, un belvédère, un parc à l’anglaise et le fameux hameau de la Reine.

Le hameau de la Reine :

Dépendance du petit Trianon, il s’agit d’un hameau d’agrément construit pour Marie-Antoinette. Elle souhaitait se rapprocher d’une vie plus rustique et s’éloigner de la vie de châtelaine. Ce qui est assez foufou, vu que les reproches faits à la reine étaient justement liés à son train de vie soit disant excentrique.

Domaine du Trianon

Autour d’un étang, un petit village constitué de 12 chaumières d’inspiration normandes fût construit par Richard Mique. Une laiterie, une ferme, un colombier, une grange, un moulin, etc. Une véritable exploitation agricole en somme.

Le hameau de la Reine a subi d’importants travaux de restauration et a rouvert cette année.

« Ici, je ne suis plus la reine, je suis moi » (dixit Marie-Antoinette) :

Cette formule de Marie-Antoinette résume bien l’ambiance du domaine de Trianon. Intime, éloigné du château, on se promène au fil de la journée entre le Petit et le Grand Trianon en vagabondant dans les jardins, en s’embrassant sous le temple de l’Amour, en allant voir les chèvres de la ferme du Hameau et en se reposant sous un séquoia géant.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :