La provence Party I – Aix en Provence

Dans la vie, y a pas de hasard et c’est donc parce que ma BFF (Best Friend Forever) s’est installée depuis peu dans le sud que je me retrouve dans un TGV direction Aix en Provence.

Partie de Paris, j’attends avec joie le soleil, le ciel bleu et les vrais kss kss des vraies cigales. Arrivée à Aix, je vois un ciel nuageux et ça ne me plaît pas du tout. C’était pas prévu au menu de ma valise, adieu robes fleuries et poum poum short!

Il se trouve que c’est les Saintes Glaces (ils ont complètement vrillés question météo dans le sud) et que du coup il fait moche.  Et « tu comprends tant qu’y a les saintes glaces c’est que la terre continue de tourner ». OKAY. Je constate donc que dans le sud la météo est aussi importante que la circulation des métros à Paris. Ma BFF a d’ailleurs pris le pli et me parle « mistral » et « tramontane » je sens que je l’ai perdu.

Ma visite d’Aix commence par la fameuse grosse fontaine « la rotonde » qui marque de ses 3 statues (en direction de Marseille, Avignon et Aix) l’entrée du cours Mirabeau (aka les champs Elysées d’Aix en Provence, en plus joli et moins chère) initialement construit pour que les bourgeois puissent se promener en carrosses (mais bon les bourgeois c’est comme les cochons, plus ça devient vieux, plus ça devient…).

IMG_4185

Je me perds dans la vieille ville d’Aix et profite du calme d’une petite placette  où trône une fontaine (point culture: Aix est une ville d’arts et d’eaux, c’est ma « meilleure copine pour toujours » qui me l’a dit et le guide du routard un peu aussi).

Posée à « L’Epicerie » je sirote mon diabolo grenadine en observant les aixois. Le temps de me rendre compte qu’ici c’est la petite bourgeoisie qui boit du champagne et que les hôtels particuliers sont aussi nombreux que les poils de ma moustache.

IMG_4564

Logée en plein dans le centre historique d’Aix, je découvre une ville à l’architecture baroque et je flâne au fil des ruelles typiquement provençales. Chaque petite place, et chaque fontaine recèlent des secrets que ma BFF me livrent au gré de sa mémoire et de son imagination.

Comme il fait gris, on se magne le pistil pour éviter la cohue au musée Caumont (hôtel particulier du XVIIIème siècle http://www.caumont-centredart.com/fr/decouvrir/decouverte-lieu) et visiter l’exposition « TURNER » (peintre anglais du XIXème siècle).

Le site est exceptionnel de beauté, entre la magnificence du hall d’entrée, le salon de thé rococo et le jardin à la française avec sa fleur de lys qui fait la taille de mon appartement parisien, on en prends plein les yeux. Bon, en revanche pour l’expo Turner, faut aimer l’impressionnisme, c’est ballot j’aime pas ça. Mais y a quand même quelques jolies aquarelles et de belles croutes.

La culture ça creuse, ça tombe bien en face du musée Caumont se trouve une librairie internationale & salon de thé: Book In Bar (http://www.bookinbar.com/).  Du coup, je prends un scone et un chocolat viennois histoire de me remettre de mon après-midi éducative.

IMG_4549

C’est déjà l’heure de l’apéro et on aura l’occasion de profiter des jolies places animées pour boire des coups en terrasse et dîner au bidule (http://www.brasserielebidule.fr/). Petit restaurant sympathique, la carte est correcte et les prix aussi.

IMG_4562

IMG_4563

Le lendemain, le soleil est là, je rentabilise ma robe fleurie et mes tongasses pour vivre un instant de grâce, le marché provençal. Chaque place a son marché, et ses musiciens, ici un violoniste, là-bas un pianiste… Peuchère, ça sent bon le sud, marché aux fleurs, aux légumes, aux friperies…

IMG_4550

Je suis telle une abeille dans sa ruche, je bourdonne autour des étals colorés, la tentation est trop forte, et après quelques beaucoup trop d’achats compulsifs, il est l’heure de passer à table. Pour manger sur le pouce, pas cher, simple et efficace il y a Pizza Capri (http://pizza-capri.fr/capri_carte.php) une adresse incontournable d’Aix.

IMG_4566

Nous décidons qu’il est grand temps de siester au parc de la Torse (http://www.aixenprovencetourism.com/a-voir-que-faire/activites-et-loisirs/nature/parcs-jardins/?detail=2599) et accessoirement de prendre de jolis coups de soleil (histoire de se la raconter au bureau mercredi). Ce parc de 8 hectares se prête facilement à la promenade bucolique, du coup je ronfle au soleil en rêvant des deux potos Zola et Cézanne qui ont grandi à Aix et qui se sont liés d’amitié après une sale histoire de bac à sable.

La peau brûlée aux 4ème degrés, je suis invitée avec ma « meilleure amie pour la vie » au concert des Brigitte au Pasino (http://www.casinoaix.com/). The casino d’Aix avec ses machines à sous, ses bingos hebdos, ses salles de spectacles, ses restaurants, et j’en passe… Bon, on se souvient du dernier braquage à la kalachnikovs de février dernier et ça nous fait moins marrer.

Les Brigitte offre une prestation scénique sensuelle, elles incarnent la Femme dans tous ses états (mère, fille…). Le spectacle dure 1h45, on savoure les chansons malgré un public endormi (les chanteuses n’ont pas mis de réveil et l’ambiance restera légère tout au long du concert). Malgré tout, ce soir on était toutes des Brigittes au Pasino!

Je ne vous conseille donc pas d’aller à Aix en Provence, parce que les cigales ça fait beaucoup trop de bruits, le marché ça sent trop le poulet grillé et le poisson frais, les terrasses des bistrots sont trop au soleil, les gens sont bien trop souriants et surtout parce que j’aimerais pouvoir y passer mes week-ends et vacances tranquille mimile, sans touriste, et sans perche à selfie. Merci.

Bisous, Bisous Cœurs, Cœurs
Bisous, Bisous
Cœurs, Cœurs.

1 Comment

  1. Clé says: Répondre

    haha j’ai précisement encore plus envie d’y aller!!

Laisser un commentaire